Comment réduire le gain en capital de la vente de votre immeuble

Il  existe plusieurs stratégies pour réduire le gain en capital de la vente de votre immeuble, la question peut se poser de plusieurs façons, mais peu importe laquelle est choisie, la disposition d’un immeuble et le gain en capital qui peut s’en suivre sont d’une grande importance pour la plupart des contribuables, étant donné l’importance des montants en cause.

Voici quelques exemples de stratégies que vous pouvez utiliser pour réduire votre gain en capital et diminuer l’impôt à payer.

  • Assurez-vous d’inclure toutes vos dépenses de nature capitale lors de la vente de votre immeuble, par exemple (le mobilier, des réparations majeures, l’ajout d’un garage) et autres modifications qui peuvent augmenter la valeur de votre immeuble.
  • Augmentez  le coût de votre immeuble en considérant les frais engagés lors de la vente de l’immeuble,  les frais que vous avez assumés lors de l’achat de votre immeuble tel que les droits de mutation (taxe de bienvenue), les frais juridiques reliés au transfert de propriété, l’inspection en bâtiment. Ces frais viendront augmenter le coût de votre immeuble et ainsi réduire votre gain en capital.
  • Aussi, ajoutez les rénovations majeures qui n’ont pas été déduites dans vos déclarations de revenus.
  • Vérifiez si vous êtes éligible à une exception pouvant atteindre 100,000$ si vous avez acquis votre immeuble avant 1994 sur le site de Revenu Québec.
  • Sachez aussi qu’il est possible de reporter une faction de ce gain en capital sur une période maximale de cinq ans si un solde de prix de vente est à recevoir à la fin de l’année.

Si vous voulez en apprendre plus sur la façon de réduire le gain en capital, je vous invite à consulter le site du Revenu Québec où, trouverez plusieurs conseils pouvant s’appliquer à votre situation fiscale.

Filipe Nunes